7 Astuces pour voyager éco-responsable

Depuis quelques temps, le voyage est apparu comme une des sources de pollutions importantes pour notre planète, déplacements émettant des gaz polluants, pratiques dévastatrices du tourisme de masse… Il est temps d’en prendre conscience et de s’engager pour changer nos habitudes. Afin de voyager plus écologiquement en respectant les pays et les populations qui nous accueillent. Voici 7 astuces de voyageurs pour diminuer son empreinte carbone et voyager de manière éco responsable. Il suffit de pas grand chose pour immédiatement diminuer notre impact !

astuces pour voyager eco responsable

#1 Changer sa façon de voyager 

« Je vais en Argentine, je compte aller à Ushuaia, voir les Chutes d’Iguazu, aller à Salta, visiter les vignobles de Mendoza, faire un saut de puce en Bolivie et tout ça en 2 semaines ». Je dois avouer que ce genre de commentaire me met dans l’incompréhension totale !

Je ne sais pas si vous connaissez la géographie de l’Amérique latine, c’est comme si, cette personne avait l’attention grosso modo de parcourir la France, visiter Paris, aller directement à Prague, faire un tour à Barcelone puis finir en Angleterre. Depuis quand voyager s’est transformé en marathon ? Est-ce que partir en vacances est synonyme de juxtaposition de paysages et de vols en avion ? Pour moi la réponse est claire et évidente : non et NON.

Je pense que changer sa façon de voyager est l’une des meilleures solutions pour réduire son empreinte environnementale en voyage. Cette transformation passe par différentes étapes, un processus qui demande à chacun une succession de prises de conscience. C’est seulement après avoir admis que son voyage peut avoir un impact négatif pour la planète, qu’on passe à l’action. Je ne vous dis pas de ne plus voyager ! Mais, je vous suggère de réfléchir aux modes de transports que vous allez utiliser pendant vos séjours (l’avion, c’est le numéro 1 de la pollution dans les voyages), de réfléchir à ce que vous consommez sur place et de respecter l’environnement qui vous entoure. Prenons l’exemple, de notre ami voyageur, on lui conseillera plutôt de se concentrer sur une ou deux régions de l’Argentine. Le but étant d’éviter de prendre l’avion tous les quatre matins, de ne pas vivre tout son séjour dans les transports et de ne pas passer à côté de toutes les expériences sur sa route (sans oublier les économies que ça lui rapporte et de voyager en toute tranquillité).

empreinte carbone en voyage moins consommer

Par Cécilia – du Blog Faim de Voyages

#2 L’avion avec modération et compenser les émissions carbone

Adepte du minimaliste et privilégiant au cours de mes voyages les espaces naturels, le camping, la marche et les produits locaux, je pensais être plutôt bon élève concernant l’empreinte carbone. Mais voilà, c’était oublier un peu vite que, pour me rendre sur mes territoires de prédilection, j’empruntais la plupart du temps un outil à la fois génial et diabolique : l’avion.

L’avion, malgré les progrès technologiques, reste le moyen de transport le plus polluant. Certains objecteront que la voiture en solitaire peut émettre tout autant de CO2 au km, mais voilà, il est extrêmement difficile de faire 10000 km en une même journée en voiture !

Voici donc mes astuces pour rester éco-responsable malgré mon addiction au voyage : privilégier le train à l’avion pour les courtes distances, ne prendre l’avion que pour de longs séjours et compenser mes émissions de gaz lorsque l’avion reste inévitable. Pour cela, il existe des plateformes dédiées permettant de compenser son empreinte en soutenant des projets environnementaux internationaux.

voyager écologiquement moins polluer en voyage

Par céline – du blog
Globetrekkeuse

#3 Voyager à vélo, voyage écolo

Pour diminuer son empreinte carbone en voyage, je conseille de voyager à vélo ! Ça semble surprenant car on imagine souvent le vélo comme une activité physique difficile pour laquelle il faut du courage. Mais ça l’est uniquement si on cherche le défi. En prenant son temps, le voyage à vélo est à la portée de tous. Nous n’étions pas cyclistes avant notre départ et pourtant, nous avons réussi à faire un tour d’Europe avec près de 8000km parcourus à l’arrivée. Le voyage à vélo permet également de vivre une aventure incroyable avec une grande liberté. On découvre des endroits où personne ne pense aller et on fait souvent des rencontres improbables. Mon astuce pour commencer ? Suivre un itinéraire européen type « eurovélo ». L’eurovélo 6 qui va de Nantes, jusqu’à Constanta en Roumanie est quasiment plat tout le long ! 

reduire son empreinte carbone en voyage voyager à vélo

Par Mila – du blog Un monde à Vélo

#4 Un impact positif en Achetant local

On dit souvent que le tourisme a un impact positif sur les communautés visitées, mais est-ce vraiment le cas?

Oui les touristes contribuent à l’économie en consommant dans les régions qu’ils visitent, mais au final, si nous gardons les mêmes habitudes de consommation que nous avons fréquemment à la maison, c’est à dire d’acheter à des multinationales que ce soit pour manger, se loger ou même les petits souvenirs qui sont souvent fabriqués dans d’autres pays, notre contribution n’est pas si importante… Au contraire, ce que je vous conseille de faire, c’est de privilégier les fournisseurs locaux lors de vos achats et autant que possible les hôtels locaux, les gites familiaux, les sites communautaires d’hébergements (couchsurfing) ou les sites écotouristiques pour vous loger. Pour ce qui est des collaborateurs locaux (guides, chauffeurs, etc.), soyez attentifs à la répartition équitable de leurs revenus et à leurs conditions de travail. De cette manière, vous aurez la conscience morale et écologique tranquille lors de vos prochaines escapades !

etre ecolo et prendre l avion  comment voyager sans polluer

Par David – du blog
Your Wonderland

#5 Le kit Zero Dechet pour diminuer ses déchets

Pour diminuer mon empreinte carbone lors de mes voyages, j’ai opté pour un kit complet zéro déchet, que ce soit en ce qui concerne les boissons, la nourriture ou pour les filles, les périodes menstruelles ! Premier réflexe lorsque je suis dans un pays où il n’est pas conseillé de boire l’eau du robinet: stériliser moi même cette dernière avec un steripen, un petit appareil à ultraviolets très pratique pour ne pas créer de déchets plastiques avec les bouteilles d’eau et remplir sa gourde comme conseillé par Emilie en astuce#5.
Deuxième réflexe, refuser le plastique! Quand je fais mes courses, quand je vais au resto à emporter, je dis non aux emballages et ustensiles en plastique. Et à la place, j’utilise les miens qui sont réutilisables : couverts et verre pliables, tupperware, wraps et sachets en tissu pour faire ses courses en vrac, ça évite bien des déchets ! Enfin, en tant que fille, pour ne jamais être prise au dépourvu, la coupe menstruelle m’aide à vivre sereinement ma période menstruelle sans créer de déchets et en respectant mon corps.

Par Claire – du blog The Green Geekette

#6 Plus de plastique grâce à La Gourde

Diminuer son empreinte carbone est devenu quelque chose de très important, que ce soit en voyage ou dans la vie en général. L’eau, c’est la vie, il faut donc s’hydrater souvent ! Mais les bouteilles en plastique polluent, surtout si elles ne sont pas recyclées, or il faut limiter la fabrication et donc la consommation de plastique à usage unique notamment.

La gourde est pour moi l’un des accessoires indispensables en voyage. À présent, je voyage toujours avec une gourde et maintenant même deux. Non seulement ça aide à réduire son empreinte carbone mais aussi son budget car acheter de l’eau en bouteille est bien plus cher. Il y a plusieurs types de gourde, choisissez celle qui convient avec votre style de voyage. Si vous voyagez dans un pays où l’eau n’est pas potable, vous pouvez opter pour une gourde avec filtre. Si vous voyagez dans des pays aux températures extrêmes, je vous conseille la gourde thermos qui garde l’eau fraiche ou chaude au choix. Moi, je ne me sépare plus de ma gourde thermos même si elle est un peu plus lourde, la boisson reste fraiche 12 heures, c’est indispensable pour mes randonnées au Brésil notamment où il fait plus de 30 degrés.

ecologie voyage blog voyager autrement

Emily Zanier – du Blog
Travel And Film

#7 Une trousse de toilette minimaliste pour moins polluer

Aprés toutes ces astuces, un de mes conseils pour diminuer son empreinte carbone est de partir avec une trousse de toilette minimaliste et écologique.

Pour diminuer nos déchets et nos rejets dans l’environnement (et par la même occasion ne plus nous auto-polluer). Beaucoup de régions visiter ne possèdent pas de stations de traitement des eaux efficaces pour limiter la pollution par nos cosmétiques.

Voici donc une liste de produits que j’utilise lors de mes voyages (et au quotidien): Un shampoing et du savon sous forme solide bio (pas d’emballage), un déodorant solide comme le shampoing ou bien une pierre d’alun, des huiles essentielles aussi efficace que nos médicaments qui se retrouvent dans les rivières, les nappes phréatiques… La fameuse coupe menstruelle pour les femmes, plus aucun déchets en vue ! Des lingettes en coton bio réutilisables et lavables si elles sont indispensables pour vous. Et enfin une moustiquaire ! la seule et unique efficace contre les moustiques et autres insectes (et en plus ça ne les tuent pas).

J’ai pleins d’autres conseils concernant la trousse de voyage mais je vous laisse les découvrir dans cet article à propos de comment constituer sa trousse de voyage écolo.

voyager diminuer son empreinte carbone

Par Lise – du blog Making The Road

Vous aussi vous voyager écolo ? Vous avez des astuces à partager ? Une suggestion, un conseil, une remarque ? Commentez cet article pour ajouter votre conseil, sinon partagez, notez et likez !­

5.0
04